Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

Montebourg et l'Ovomaltine.
La bévue de Montebourg, qui attribuait récemment aux Suisses 3 % d'étrangers alors qu'ils en ont 23 % est très significative. Peu importe, au fond, de savoir s'il s'agit d'ignorance crasse ou de mauvaise lecture d'une fiche, l'essentiel est qu'il s'agissait de les traiter de racistes. Montebourg a dû être sincèrement surpris de ce que les petites combines médiatiques de diabolisation qui fonctionnent encore un peu de ce côté-ci du Jura se révèlent totalement inefficaces chez nos voisins. C'est rassurant, mais ce n'est pas le plus significatif. Je crois tout simplement que la caste au pouvoir a oublié ce qu'était un pays souverain. La Confédération helvétique a su combattre les Prussiens, les Habsbourg , le pape et parfois les Français, alors, Montebourg, Monte-Carlo ou Montecristo … les Suisses rigolent ! Ou s'indignent !
Cette caste, disais-je, croit que José Manuel Barroso existe vraiment, alors que les événements d'Ukraine prouvent le contraire. Elle croit que la Suisse n'est que le pays de la vache mauve de Milka, du dopage à l'Ovomaltine et des bonbons Ricola. Tout juste le ministre lorgne t-il sans doute sur la Patek Philippe de Julien Dray (Juju si tu m'écoutes...) qui pourrait faire un tour au gouvernement. Si l'on observe les chiffres de la production INDUSTRIELLE de la Suisse (23 % de la V.A) , on constate que les Helvètes ont moins besoin de Cialis ministériel que le pays d'Armor Lux et de Serge Dassault (13,8%). Une des raisons essentielles pour lesquelles le patronat suisse , le PLR, le PDC , le PS... étaient d'accord sur la réponse à donner à ce référendum était de faire pression sur les salaires des travailleurs suisses (autochtones ou immigrés, en particulier en les mettant en concurrence) . Alors, bien sûr, il y a l'UDC et son expression dans l'inconscient collectif, comme en témoigne cette belle affiche des CFF/SBB, et trop souvent dans les votes, il y a Blocher, Freysinger, et la Lega Ticinese, le danger, précisément, d'une dislocation à terme. Mais avec ses déclarations, Montebourg jette de l'huile sur le feu. Allez, M. le ministre de la débandade, une devinette quel est le pays qui n'a pas d'Edouard Martin , pas de ministre du redressement productif, mais des vrais syndicalistes, un peu rares, et qui se battent dans des conditions difficiles pour le contrat collectif, la protection des précaires et contre les privatisations que les accords bilatéraux avec l'UE tentent de lui imposer ? Si un jour, après ton passage au gouvernement, tu es pris dans le bouchon de Bâle, ne te fais pas trop connaître, ton ego pourrait avoir à souffrir. Même si on te le dit poliment, ce qui est encore une différence avec le marché parisien où, c'est bien connu, on ne vend que des baguettes, du camembert, de la cocaïne et le gaz de la mafia russe.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article