Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

« En cet instant, les rideaux de mon lit s'ouvrirent avec fracas, et je vis un homme d'une taille majestueuse, habillé à la mauresque. Il tenait l'Alcoran d'une main et un sabre dans l'autre. Mes cousines se jetèrent à ses pieds et lui dirent :

 

  • Puissant cheik des Gomélez, pardonnez-nous !

 

Le cheik répondit d'une voix terrible :

 

  • Adonde estan las falhas ? (Où sont vos ceintures?)

 

se tournant vers moi, il me dit :

 

  • Malheureux nazaréen, tu as déshonoré le sang des Gomélez. Il faut te faire Mahométan ou mourir. »

 

Jean Potocki – Manuscrit trouvé à Saragosse – L'étrangère – Gallimard p 148.

 

 

Ainsi donc, le héraut de la la protection de la crèche Baby-Loup contre les Maures s'en va aider le pape Bergoglio à canoniser Karol Wojtyla. Au moins comme cela les choses sont claires, mais bon, la décantation était déjà largement opérée.

 

Le bel humaniste Robert Ménard, l'avocat des nobles causes Gilbert Collard, l'ex militant de Lutte Ouvrière devenu maire FN, ne sont que des symptômes : les principes des politiques réactionnaires sont au gouvernement et les plus agités des Bonnets Rouges, des quenelliers ou des identitaires ne servent que de chiens courants. L' Etat national-syndicaliste sous l'égide de l'Eglise catholique et de l'armée, Bergoglio l'a bien connu, mais par les temps qui courent, les partisans en sont réduits en France aux syndicats chrétiens, serviles mais déconsidérés.

 

L'hypothèse semble donc bien être de détruire d'abord ce qui a permis la résistance : les communes, fusionnées en sénéchaussées, les régions qui retrouvent ici les « Etats provinciaux » préconisés  comme tels  dans le cadre  d'un retour aux structures du XVIIe siècle par le Congrès royaliste de Reims de 1896 :

 

 

 

Voeux

 

« En conséquence, nous demandons qu'on favorise l'organisation d'Etats provinciaux sur la base professionnelle.

 

En attendant cette réforme, nous émettons les vœux suivants :

 

Que les conseil généraux aient le droit de statuer sur toutes les affaires départementales ;

Que la législation favorise le groupement des départements, déjà effectués dans plusieurs régions, sur le terrain des intérêts agricoles économiques et moraux... »

 

(Librairie H.Oudin Paris-Poitiers 1897)

 

Initiateur il y a plus de vingt ans de « L'Appel des 49 » lancé pour défendre le département de Maine-et-Loire contre l'appellation Anjou, je mesure les pas en arrière parcourus, ce sont les Conseils généraux et les départements dans leur intégralité qui sont voués à la destruction.

 

Mais Valls se méfie et va chercher Bergoglio en renfort, c'est cohérent : le personnage central des Journées royalistes de Reims était, en dehors du Prince Louis de Broglie, des comtes de Mayol de Lupé , de la Tour du Pin et du sénateur de Loire-Inférieure Le Cour Grandmaison , l'éminent Révérend Père de Pascal, qui y représentait manifestement la position du Saint-Siège.

 

Cependant les Bonnets Rouges n'ont guère entraîné derrière eux que quelques « anticapitalistes » du NPA et d'ailleurs, hier « antifa » , aujourd'hui vrais corporatistes : c'est insuffisant pour penser pouvoir imposer par cette voie la destruction des organisations indépendantes. Il faut donc continuer, pour pouvoir espérer les soumettre, à les priver de l'oxygène qu'ils puisent dans les acquis de la Révolution française. El Blanco a raison de se méfier, comme le disait Potocki, prince Polonais pro-russe et écrivain de génie : « Las Gitanas de Sierra Morena quieren carne de hombres » et moi j'ai déjà fait allégeance à ces sorcières de la CGT qui hantent les marches de l'Andalousie et arborent un emblème qui rappelle la grotte de Massabielle.

 

 

 

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article