Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

La quasi totalité  des  journalistes  se vautre  dans le déshonneur  en  étendant l'omerta à la grève  des personnels de Radio-France. Tous "Charlie" ? OK, mais là  c'était côté taulier ! ...  Est-ce une raison pour  ne pas défendre la liberté de la presse  ?  Certes non, mais il faut éviter de  donner des sous  à RSF, cela fait des  Robert Ménard, ou de s'opposer  à la loi sur le renseignement avec Soros qui paye des sandwiches  à Obama. Voici une initiative :

 

 

La liberté de la presse

Un élément essentiel du socle républicain !

 

Retour sur la loi du 29 juillet 1881

 

Les libres-penseurs angevins vous convient à un dîner débat le Mercredi 29 avril 2015 à 20H00

 

avec Pascal Massiot

journaliste, rédacteur en chef de Radio Jet FM

 

 

Participation : 12 € tout compris (apéritif, salade de la mer, poulet au gingembre, fromage, dessert, boisson)

Inscription  par mail : librepensee49@laposte.net 

 

Avant le 27 avril (limité aux 35 premiers inscrits !)

                                                                                                              ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En France, le blasphème fut passible de la peine de mort jusqu'en 1789. Abrogé par la Révolution française, le délit de blasphème fut rétabli sous la Restauration, il persista sous Napoléon III et fut abrogé par la loi du 29 juillet 1881.

 

Quel est la situation de la liberté de la presse aujourd'hui ? Quelles sont les règles applicables et faut-il les modifier ?

 

Avec cette soirée, débute un cycle intitulé : « le socle républicain » qui comprendra  aussi : la loi de 1875 sur l'université, la loi de 1887 sur la liberté des funérailles, les lois Ferry et Goblet de 1881-1886 sur l'Instruction publique et laïque, la loi de 1884 sur les libertés syndicales, la loi de 1901 sur la liberté d'association et qui culminera avec la préparation de la manifestation nationale du 5 décembre 2015 en défense de la loi du 9 décembre 1905 de séparation des Eglises et de l’État.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article