Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

 

Dans cette Grèce déboussolée et à demi-détruite où circulent les plus folles rumeurs, rien ne paraît plus invraisemblable, voici quelques-unes des histoires entendues hier dans le village : 1.le premier ministre A. Tsipras aurait été remplacé par un sosie plus gras, plus vieux et à la voix légèrement différente  2. Les bébés sauvés comme ceux qui se noient à Léros ou Lesbos seraient les victimes d'un trafic d'enfants destinés à apitoyer le bon peuple 3. La Chine communiste va aider le peuple grec à se libérer de l'impérialisme américain et sa prise de participation dans le port du Pirée est une tête de pont…

La sinistre Olga Trémi, l'icône de Mega, est la TV grecque faite femme  (au fait où est passé Prétenderimou?) : rien ne doit permettre de comprendre, les images tournent en boucle, on juxtapose la violente agression (devant les caméras) d'un député de la Nouvelle Démocratie par les néo-nazis, les affrontements avec les étudiants à Londres et la visite houleuse de Valls à Sciences Po avec un seul message : les régimes sont pourris, mais la révolte revendicative ou les nazis c'est du pareil au même. Au moins on échappe à la COP 21, mais pas à Moscovici qui réclame de nouvelles mesures au profit du capital financier. On annonce donc une nouvelle vignette automobile et de nouveaux impôts fonciers. Tsipras envisage d'y ajouter une taxe additionnelle sur les produits de l'OPAP, l'équivalent de la Française des Jeux : les pauvres qui s'achètent un peu de rêve en payant spontanément une taxe auront ainsi une taxe sur la taxe qui leur rappellera que c'est mal : on croirait du Rocard, mais ce n'est que le Parti de la Gauche Européenne. Et effectivement, rien n'est plus invraisemblable, même pas l'exode de millions de personnes à travers un pays islamique vassal des USA, vers une Europe dont les deux principaux symboles sont Frontex et l'Euro, les deux menacés d'effondrement. Les survivants traversent les terres où l'on assassina un archiduc d'Autriche, cette terre des Slaves du sud, mais aussi des bandits des montagnes aux aigles et des mysticismes meurtriers. Plus au Nord, la grimace de l'Histoire est gigantesque quand ce sont les petits enfants symboliques d'Attila qui sont supposés donner le la de la défense du limes.

Hungaria, le pays des Huns
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article