Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

Ce blog consacré à l'école s'en éloigne parfois. Je travaille (je devrais en tout cas!) sur un article qui reprend dans sa première partie quelques éléments de «  La revanche du parti noir - la lente destruction de l'école publique ». Notre travail a un peu vieilli, mais il continue à interpeller. La semaine dernière une jeune certifiée après un an d'Espe… L'amusant est que nous avions travaillé dans l'indifférence polie de nos amis d'alors, nous savons maintenant pourquoi...Malgré tout faut-il reprendre le chantier ? Un nouvel élément vient d'être introduit par le ministre de l'Education lui-même, qui, jetant la toge par dessus les moulins, transcrit et dépasse les propos abscons d'un Dubet, sublime les prières secrètes d'un Meirieu à Saint Jean Bosco, donne (enfin!) l'école catholique en modèle et fustige l'égalitarisme : c'est la charge ! But remember the Alamo ! La chute de fort Alamo, (qui en l'occurence n'est pas encore tombé!) galvanisa l'armée texane et lui permit de recruter et de repousser l'armée mexicaine (1836) – D'accord on peut rigoler, mais pour une fois qu'on peut embaucher John Wayne pour une bonne cause !

 

Bref, les libéraux-dévastateurs badinguettistes décadents sonnent la charge : leur fureur destructrice ne s'arrête pas au Code du Travail. Mais écoutez un peu ceci :

 

« … l'enseignement colonial changea de cap à partir de 1917. Surtout en Indochine orientale. La liquidation effective ou imminente du système d'examens confucéen traditionnel persuada de plus en plus les membres de l'élite vietnamienne d'essayer de placer leurs rejetons dans les meilleures écoles françaises afin d'assurer leur avenir bureaucratique. La concurrence qui en résulta dans les rares établissements de qualité suscita une réaction particulièrement vive de la part des colons, qui les considéraient largement comme une chasse gardée. Afin de résoudre ce problème, le régime colonial décida de créer un appareil scolaire « franco-vietnamien », distinct et subordonné, qui privilégiait, surtout dans les petites classes, l'enseignement du vietnamien en Quốc ngữ (transcription du vietnamien inventée par les jésuites – note MG), le français étant enseigné en deuxième langue par l'intermédiaire du Quốc ngữ. Ce changement de politique eut deux effets complémentaires. D'un côté les autorités publièrent des manuels élémentaires de Quốc ngữ, tirés à plusieurs centaines de milliers d'exemplaires, accélérant sensiblement l'essor de cette écriture inventée par des européens ; mais sans le vouloir elles contribuèrent ainsi à en faire, entre 1920 et 1945, le moyen d'expression populaire de la solidarité culturelle et nationale vietnamienne. » (Benedict Anderson « L'imaginaire national » - La Découverte -poche P 132-133)

 

Ainsi l'objectif de créer l'inégalité en s'appuyant sur l'héritage jésuite allait produire Vo Nguyen Giap et Ta Thu Thau. Remember the Alamo, Badinguet, et renseigne toi sur ces deux là ! La jeunesse rejoindra l'armée du Texas.

 

Hey up Santa Anna the're killing your soldiers below,

So the rest of Texas will know

And remember the Alamo

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article