Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

 

 

Clair

 

 
L’insupportable soupesé
La dispersion du ferrailleur
L’auréole du dérailleur
Le stridulement des fréquences et même
quelques lampes gardées pour le fun
Un champ de cendres et d’ossements
Une brouette de paludier pour rouler du bois
Un moteur de poète à remonter
Le palan de chez Marcel
Les photos de manif à Penhouët
Le rétroviseur qui sauve des vies
Le ventre des femmes qui sauve des vies
(les pompiers aussi, mais c’est leur boulot)
Les salopards des Orphelins d’Auteuil
Dom nous rappelait jour après jour que nous
sommes tous des orphelins
Et qu’il ne reste que la musique et encore c’est pas sûr.
Mais entre orphelins on devrait pouvoir se tenir à proximité.
On l’a fait, un peu.
Terminé.
Un prolétaire s’en est allé.
Il n’avait que sa force de travail à vendre et il hésitait à le faire.
Bien fait pour leurs gueules, ils n’ont pas pu l’exploiter.
Ils ne savent même pas qu’il existait.
Les cons !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article