Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

 

Mes framboisiers fuient le mur du fond du jardin, dont le sol est épuisé, seules les ronces arrivent à les suivre (elles fuient aussi, sauf les trop vieilles, trop enracinées). L’intelligence des plantes est fascinante : un jour auront-elles peur des robots ? Il est étonnant de penser qu’un ampèremètre puisse un jour dire « Papa !» en voyant une photo de Pierre-Marie Ampère, qui a introduit en français le mot « cybernétique ». Marcel Duchamp en ferait un tableau appelé « Oedipe ». Lord Running Clam, le fongus jaune de Ganymède, n’avait pas de cerveau non plus et pourtant il guidait les héros humains dans « Les clans de la Lune Alpha » (encore Philip K.Dick !). « Oui, mais cela c’est de la science-fiction ! ». Certes, mais Lord Running Clam, comme fongus, n’est ni animal, ni végétal, il est l’ange de la non-création, et comme tel le messager (qui d’ailleurs passerait aisément sous vos portes s’il n’était pas extrêmement courtois) . Les champignons transmettent des informations, comme les mousses, les gaz et les robots. Les orages d’il y a quelques jours ont mis en route un développement du mycélium sous les feuilles mortes de l’an passé, du moins si un imbécile ne les a pas ramassées. Avec son coup de pied dans les feuilles, le pèlerin de Saint-Jacques perturbe le message (il faut le lui dire : c’est comme si on sodomisait un ange ! Cela perturbe son message, d’autant qu’en principe il n’a pas d’anus). Mais revenons à mes framboisiers, je suis persuadé que leur cybernétique passe par la mycorhize et qu’ils n’ont pas peur des robots. Il est même probable qu’ en cas de prolifération incontrôlée (et franchement incongrue!) des robots (après la disparition de l’homme, par exemple), les fungi joueront un rôle majeur dans la grande guerre de l’édaphon, celle qui permettra aux spores d’assimiler la science des robots vaincus et au chêne de dessiner sur sa propre écorce le portrait du peuplier dont il est amoureux. A propos de messages, on se demande bien ce que disent les mousses sur cette suture post épisiotomique, portrait schisteux de mon inconscient.

La grande guerre de l'Edaphon.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article