Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

 

On ne se pressait guère dans les bureaux de vote, dimanche à Thessalonique : les quartiers populaires sont un peu las, seuls les militants du KKE étaient sur le pont. Malgré tout, les discussions politiques allaient bon train, simplement, il n’y avait pas d’issue dans ces élections. La manœuvre de Tsipras va rater et la petite famille d’oligarques de retour aux commandes va essayer, non pas de gouverner, mais de trouver des moyens d’y rester. A la Boulè elle aura la majorité absolue, mais avec la proportionnelle quasi intégrale la prochaine fois elle aura besoin des institutions : Armée, Services secrets (c’est fait) Église (c’est fait!) TV publique (c’est fait!). L’Otan commande sur le plan stratégique et la BCE sur le plan économique, ce n’est pas là qu’on se distinguera, Tsakalotos , tout sourire, a du donner à son successeur au Ministère de l’Economie le 06 de Christine Lagarde.

 

Ce matin là, au camp de réfugiés de Sindos j’ai eu plaisir à entendre parler farsi et à discuter avec ces femmes et ces hommes venus d’Afghanistan qui ont bravé la mort dix fois et avec les citoyens grecs ou non qui leur apportent une aide chaleureuse : ainsi ce rugbyman sud-africain qui, cet hiver, fournissait des vêtements secs aux prosfyges frigorifiés jusqu’à ce patron de PME qui héberge, soigne et met ses congélateurs à dispo pour rafraîchir les préfas avec des bouteilles d’eau. Quelle joie (et quelle honte pour l’Europe) d’envisager un avenir littéraire et professionnel pour ces jeunes femmes diplômées et cultivées. Mais pour l’heure , il n’y a que les barbelés. Et Mitsotakis a quand même supprimé le Ministère des réfugiés pour confier le problème … à l’Intérieur.

 

Tout à l’heure, dans le delta d’Axios, au milieu des rizières et des champs de coton, Sakis, paysan prolétarisé, demandera en s’excusant s’il ne faudrait pas mettre à bas tout le système. C’est en effet une question. Parler de Lénine n’est pas déplacé ici. Mon grec n’est pas encore suffisant pour que je parle de Babeuf et du curé Meslier : je crois que Sakis et Maria s’y intéresseraient.

(Je n'ai pas de trouvé de musique qui me convenaient en farsi afghan , mais le plus populaire des chanteurs afghans fera bien  l'affaire)

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article