Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

 

La chapelle de Saint-Tryphon est en illustration de ce billet. On y venait jadis en février manger après la messe le jour de la fête du saint. Elle tombe en ruine : le plafond est déjà effondré, le toit de lauzes suivra. Ses débris rejoindront sans doute ceux du sanctuaire d’Asclépios qui, j’imagine, subsistent quelques mètres en dessous. Plus bas à Potos, une église de béton, immense, massive et sans âme est désormais quasiment finie. Pourquoi Asclépios ? Pur fantasme de ma part ! Par sa situation à l’écart du village et sur une hauteur, la chapelle (et les traces d’autres bâtiments disparus), fait penser à une maladrerie et Saint Tryphon (patron de tous les Tournesol) est réputé être anagyre , il guérit sans se faire payer , comme Asclépios dont le sanctuaire est à Pergame. À guère plus de 200 km à vol d’oiseau ;

 

Mes amies afghanes ont désormais leur diagnostic : c’est moins grave que redouté. En revanche un jeune homme que j’ai côtoyé s’est fait poignarder dans le camp de Sindos : une agression à plusieurs ; il s’en est sorti. Mais un imam lui a dit : tu devrais arrêter de parler avec les chrétiens et Takis de s’interroger : « on pourrait dire à l’abruti qu’on est athées mais cela risque de ne pas arranger les choses ! ».En réalité il y a là-dessous un crime supplémentaire de l’Union européenne : en bloquant ici les réfugiés depuis deux, trois ans, on favorise la prise de contrôle du camp par les mafias : la religieuse en est une. Le même phénomène existe dans les prisons françaises : les gars sont polis avec l’aumônier musulman formé par la dynastie chérifienne, mais c’est le salaf condamné, caïd d’un genre un peu spécial, qu’ils écoutent une fois qu’il a le dos tourné.

 

Que nous disent les icônes russes de Saint Tryphon ? Un jour le tsar Ivan le Terrible perdit un de ses faucons de chasse ; il ordonna à Tryphon Patrikeev, son fauconnier, de rechercher et de retrouver l’oiseau. Après trois jours de vaines recherches Patrikeev était découragé, s’attendant au pire pour sa propre tête. Il revint pourtant à Moscou et s’étendit pour une nuit de repos en priant très fort son patron saint Tryphon : quand il se réveilla, le faucon l’attendait sur un pin à quelques pas de là. Le faucon est désormais présent sur toutes les icônes russes de Saint Tryphon.

 

Quand à la Libre Pensée, elle réfléchit à la mise en place d’un cercle exégétique international car il existe, pour des raisons contemporaines dont nous reparlerons, deux tendances antagonistes dans les grandes religions : celle de la chapelle de Saint Tryphon, riche de racines qui plongent dans une antiquité fondatrice et celle de l’église de Potos qui va chercher ses sous chez les mafieux russes ; celle des soufis et des exégètes du Coran qui recherchent le contact personnel avec la divinité et celle qui s’appuie sur les petits voyous qui veulent revenir au moyen-âge sous la protection de la famille Khadirov ou de la famille Al Saoud qui ne l’ont jamais quitté.

 

 

Tryphon : le  Tournesol  et l’anagyre.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article