Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

Dans l’excellent numéro que « L’Idée Libre » (décembre 2019) consacre à la « Défense de la Science », Christian Lévêque, directeur de recherches émérite à l’Institut de recherche pour le Développement expose le lien entre les différentes conceptions métaphysiques de la nature et les problèmes que traverse aujourd’hui la science. Nombre de controverses contemporaines ont, effet, comme substrat :

 

« l’existence d’une nature idyllique qui serait parfaite si l’homme ne la détruisait pas… Par ailleurs elles entretiennent un sentiment de culpabilité en accusant l’homme d’être responsable d’une érosion massive de la biodiversité et de la dégradation des écosystèmes. Le mythe du paradis perdu, en quelque sorte et celui du péché originel. »

 

Dans le même temps Sciences et Pseudo-sciences, la revue de l’Association Française pour l’Information Scientifique, décrypte le substrat anthroposophique de l’idéologie en vigueur dans le système Rabhi, mais aussi dans toute l’agriculture biodynamique.

 

Les vignerons dont le marketing religieux se limitait avant-hier à livrer le vin de messe à l’Église ne versent plus grand chose au denier du culte, mais font parfois les investissements nécessaires pour obtenir la « certification Demeter ». Je suis allé voir le cahier des charges : c’est assez effrayant.

 

Bon, on m’a offert des BD vantant la biodynamie, offert de me fournir en boules de permaculture, déplacé des réunions parce que des participantes allaient aux « Colibris » (Rabhi), sévèrement tancé pour avoir moqué Greta Thurnberg (je ne le ferai plus!). Bref une ambiance qui serait celle d’un Mouvement Rural de la Jeunesse Catholique qui aurait réussi sa mutation vers le rurbain : une jeunesse (pas tant que ça!) missionnaire fort prosélyte. On a remplacé l’espoir par la peur !

 

Je me retenais : même si j’évite les repas de famille, il y a d’autres moments pour se fâcher avec ses proches… (non, pas la retraite à points : tout le monde est à peu près contre quand même, ouf!)

 

Et puis dans le Courrier de l’Ouest (journal prophétique) du 25 décembre, soudain c’est Noël : dans le compte rendu du conseil municipal de Saint Barthélémy d’Anjou (9209 habitants) un opposant s’adresse à la majorité à propos du budget :

 

«  Jean-Luc, que voterait Pierre Rabhi à ta place ? »

 

Au secours !

 

Je n’en peux plus !

 

Je songe sérieusement à devenir stylite !

 

(Achetez donc l’Idée Libre n° 327 de décembre 2019 : 6€)

 

Conte de Noël
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article