Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

« L’Idée Libre » trimestriel culturel de la Libre Pensée , a publié en décembre un numéro autour de « Que reste t-il de Vichy ? »idée Libre. J’y ai rafraîchi et complété mes connaissances sur l’histoire, sur l’actualité (Service National Universel) ,,, et sur le rugby à XIII.

Macron, qui se réclame de Ricoeur, dont il se prévaut d’avoir été un des derniers collaborateurs, a voulu donner à la L’Idée Libre un éclairage inattendu en renouvelant au solstice sa référence à Pétain et Maurras. L’Idée Libre, et avec elle auparavant la campagne de la Libre Pensée pour la réhabilitation de fusillés pour l’exemple, ont fait litière de la légende de « Pétain grand soldat ». Et si sur Pétain, Mitterrand avait déjà donné, Maurras c’est plus nouveau (encore que...).

L’éditorialiste du quotidien « l’Est républicain » veut que ses lecteurs comprennent qu'il n'y a là rien de grave  (23/12/2020) :

« Il ne s’agit pas pour lui (Macron) de partager leur doctrine, mais de reconnaître que certaines notions auxquelles ils étaient attachés, la raison et l’autorité sans empiéter sur les libertés locales, peuvent aussi être déclinées aujourd’hui sans pour autant être suspecté de complaisance. »

La deuxième partie de la sentence est incontestable pour définir l’ordre macroniste, mais la doctrine ?

 

Ricoeur sur Hitler.

Je me souviens d’une rencontre dans un train avec Bertrand Renouvin. C’était il y a une vingtaine d’années. Nous nous étions trouvés au bar, je l’avais reconnu et j’avais dû faire une remarque qui avait permis d’ouvrir la discussion. Candidat royaliste à la présidentielle en 1974, membre du Conseil économique et Social (nommé par Mitterrand), puis conseiller du roi Siméon II de Bulgarie (Wikipédia), Bertrand Renouvin, fils de résistants , partisan de la régulation, est critique à l’égard de Macron (qu’il trouve « pathétique ») . Renouvin, dont le père est mort en déportation, constate :

« Contrairement à ce qu’ils affirmèrent après la guerre, les vichystes n’ont pas « finassé » : il se sont immédiatement résignés à une victoire allemande qu’ils jugeaient inéluctable en croyant ou en faisant semblant de croire qu’ils auraient leur place dans « l’Europe nouvelle » … » Finassé

Mais, par ailleurs, Bertrand Renouvin appelle Maurras « le fondateur ». Maurras, fondateur de l’Action française, est aussi l’inventeur de l’en-même-temps. En 1897, la campagne pour la révision du procès Dreyfus progresse et Maurras envisage que Dreyfus soit innocent. Renouvin résume son attitude

« Maurras estime que, innocent ou coupable, Dreyfus provoque une agitation qui porte dangereusement préjudice aux défenseurs du pays. »Innocent ou coupable

Presque tout Macron est là.

On ne nettoie jamais suffisamment l’Histoire pour la laisser aussi propre qu’on aurait aimé la trouver en entrant.

La revue Esprit, de Macron et d’Emmanuel Mounier est de celles qui ont permis de passer le flambeau en repeignant le corporatisme chrétien aux couleurs de la IVe puis de la Ve République des systèmes dont Vichy et l’école des cadres d’Uriage furent le laboratoire, sous l’œil tendre, puis sévère d’Otto Abentz.

En 1939 Ricoeur est invité à Munich par les autorités allemandes, en 1940 officier puis prisonnier de guerre il est pétainiste et fait dans son oflag des conférences de soutien, de cette période date cette citation :

 

« Je le sais bien, Hitler ne songe pas du tout à organiser le monde sous le signe de la collaboration, mais lui au moins, parle du dynamisme de son peuple, et non du droit éternel... ».

 

La citation que je viens de relever est tirée de Robert Levy : dans un article fouillé de "Sens critique" Hitler il met à jour le parcours somme toute assez classique de Ricoeur , « homme de gauche » fasciné à la fois par le christianisme social et le planisme d’ Henri de Man, il est tombé du côté où il penchait.

 

 L'affaire ayant échoué, il pouvait encore servir à faire la morale après guerre, comme d'autres  dont le passé  est glorifié  sans  trop barguigner  mais qui eux, réussirent  une "Europe Nouvelle", ainsi Jean Monnet, affairiste, négociant de Cognac surnommé « L’Américain »Hips, conseiller de Tchang Kai-check et devenu « le père de l’Europe » et de tant de lycées et collèges où l’on célèbre l’Europe mais pas le Pineau des Charentes ! (ingratitude)

J’espère vous avoir correctement invité à lire ce n° de l’Idée Libre !

 

Par Et butterfly — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=64865032

Par Et butterfly — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=64865032

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article