Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel GODICHEAU

L’Orchestre National du Capitole a lavé avec classe la honte qui s’était abattue sur Toulouse à la suite des avanies infligées à Tugan Sokhiev par M. Moudenc et ses acolytes. Mais ailleurs l’universel Dostoievski, Tchaikowsky et même Tolstoï sont devenus les « boches » d’aujourd’hui… l’Orchestre du Capitole a bien fait de citer Maurice Ravel…
La lecture dans le mensuel « La Raison » d’une note de lecture de Christian Eyschen, à propos d’une BD sur Nestor Makhno et la Makhnovtchina en Ukraine, est venue me rappeler ces grimaces de l’Histoire qui font que les descendants de Tolstoï sont à la fois persécutés aujourd’hui par les sbires de Poutine et par les abrutis occidentaux.
N. Makhno, révolutionnaire anarchiste ukrainien eut parmi ses proches l’ukrainien Vsevolod Michailovich Eichenbaum (Voline), et il se trouve que René Labrégère , prédécesseur de C. Eyschen à la Libre Pensée, m’avait raconté avoir sauté sur les genoux de Voline, alors réfugié à Genève, quand il était jeune enfant et grâce à son père anarchiste et coopérateur. René était né en 1915 et c’est donc tout à fait possible. Les bolcheviks voulaient vraiment fusiller Voline pendant la guerre civile, mais au même moment , dans l’entourage de Lénine, il y avait un autre anarchiste, Victor Kilbatchiche (Victor Serge) et c’est à lui et à quelques autres que Voline doit d’être arrivé en Allemagne en 1921, puis en Suisse. On retrouvera plus tard Voline dans le groupe de libres penseurs réuni plus tard à Marseille autour d’André Arru.
J’ai une grande affection pour Victor Serge et je vous conseille de le lire. Victor Serge était lui-même un familier d’André Lorulot, un des pères fondateurs de la Libre Pensée. Le dictionnaire biographique « Maitron » consacre une rubrique importante. Mais il est une rubrique oubliée qui sera difficile à faire, c’est celle d’André Rivry, ami d’André Arru et anarchiste aussi , qui fut rapporteur national au congrès de Clermont-Ferrand de la Libre Pensée en 1970 et y défendit l’indépendance de la Fédération à l’égard des processus électoraux et des partis politiques ( Motion Rivry-Cotereau). Ni Ptit Boule, ni La Patte, ni Floréal Moreau, ni Libre Lelièvre, fils de  Germinal Lelièvre, d’autres figures de Trélazé, n’auront non plus leur rubrique, mais ils sont dans l’épaisseur du fil qui nous relie à la seule Histoire qui m’importe vraiment...
Ces militants se sont efforcés de rester fidèles à l’histoire des opprimés pour leur émancipation. Dans le tumulte de la guerre où nous avons de nouveau été entraînés, il est d’autant plus significatif de se souvenir, à l’inverse, qu’il y a un peu plus d’un mois, Poutine, fidèle, lui, à sa caste stalinienne, s’en prenait à Lénine et aux bolcheviks, coupables, selon lui, d’avoir donné à l’Ukraine son autonomie. La haine de la révolution des soviets est un des rares ressorts idéologiques qui restent à l’héritier du KGB.
 
PS : J’ai été l’éditeur du seul livre (à ma connaissance) écrit par André Rivry , il s’agit d’une histoire de la « Commune de Paris », une petite brochure en réalité. Je ne sais pas si les archives en ont un exemplaire, et ça c’est de ma faute et pas celle du Maitron !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article