Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

Question :  Pourquoi ce titre abscons ?

 

Le fait qu’une  grossièreté  incestueuse  soit devenue en  trente ans une  quasi-ponctuation   (à l’instar  « pute con »  toulousain ),  par exemple  pour « Qu’est-ce qui se passe ici ? », on peut dire : « "What the motherfuck is going on here ?") et ait pénétré en France a travers  le rap, me paraît un signe des temps. Le motherfucker est quand même  vachement régressif, mais  en vrai , je me suis vraiment fendu la gueule à cause du clip de Kamini : « Un petit coup de motherfuck » (il faut que je lui envoie mon bouquin, tiens).

 

Question – Tu as vraiment connu  Rocard et Plenel ?  Tu es très vieux alors ?


 

Réponse - Oui, mais  moins que Mick Jagger et  je préfère de loin  Eric Burdon.


Question  - Tu écris « Villers-Cauterets »  au lieu de « Villers-Côtterets … »

 

Réponse – Tous n’en mourraient pas, mais tous étaient frappés !

 

Question – Et Gabriel Cohn-Bendit ?

 

Réponse : Il vient de faire la dernière page  des journaux du groupe Ouest-France,  je n’ai pas grand-chose à ajouter : comme disait Georges Brassens : « Le temps ne fait rien à l’affaire »

 

Question -  Tu es optimiste ?

 

Réponse : Sur mon  avenir personnel, pas des masses. Mais  l’humanité  a devant elle un joli challenge, après tout.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

claude singer 26/05/2008 23:52

Puisqu'on en est à préciser les citations. Dans "les animaux malades de la peste" du regretté La Fontaine, le vers exact est : Ils n'en mouraient pas tous, mais tous étaient frappés" ... on est puriste ou on ne l'est pas !
Je ne saurais trop vous recommander la lecture du livre de mon ami Michel : c'est un peu comme une bouffée d'air frais au milieu des pollutions...