Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

C'est pas ça qui va faire du buzz ! N'empêche ! Tout réticent que  j'aie  pu être, je dois admettre  que  le livre de Loïc Le Bars ( co-édité par Syllepse  et l'Institut de recherche de la FSU) est un bon ouvrage et que le  militant méritait qu'on le lui consacrât.  Eugêne Péaud , un instit vendéen (1905-1976),   un prolétaire de la upper class  qui cherchait  la voie difficile  de l'association de ses camarades au syndicalisme confédéré. Et s'il était syndicaliste-révolutionnaire c'était aussi parce  que  les prolétaires n'ont jamais aimé les socialistes au chapeau mou , ni les   socialistes de caserne qui ont pavé la voie aux staliniens. Sans donner de leçons, Loïc Le Bars permet qu'on tire de  l'histoire de ce combattant quelques précieux  enseignements  (on peut sans  dommage passer la préface de Claude Pennetier).
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article