Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

L’Eglise catholique est chez elle en Irlande et dans le cimetière marin  les morts attendent fermement  la résurrection des corps et le retour des promenades intergénérationnelles sur la lande. Mais  pour l’Ecole, dans les 2/3 des cas, la parish paie et contrôle, le prêtre fait partie du board  et l’Etat fait des économies. L’Union européenne  adorait l’Irlande  pour çà  et le Guide du Routard aussi.  Il reste cependant que les difficultés s’accroissent,  entre  déscolarisation sauvage de milliers de jeunes en rupture  et méfiance massive  contre  la  fâcheuse tendance  de nombreux   prêtres  à glisser la main dans la culotte des uniformes scolaires  ( déjà disponibles pour la rentrée). Pourtant, on assiste, comme en France,  à des  cuts dans les budgets, ce qui est une réponse à la question (déjà entendue ici) “Ireland has spoken, but what did it say ?” . L’ Irish Examiner qui rumine l’échec du  référendum  sur le traité de Lisbonne a pourtant  une partie de la réponse, puisqu’il constate , à propos du premier ministre : “ Il est aux affaires, mais pas au pouvoir.” Vous avez dit Fillon ?  Et les fonds européens  généreusement déversés ?  Pendant qu’on supprime   des milliers de postes d’enseignants au budget , ils alimentent les officines supposées prendre en charge les jeunes en déshérence ( Vous avez dit Cohn-Bendit ?)

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article