Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

Au moment   la Belgique vacille, il peut être intéressant de rappeler  qu’une des premières scissions  politiques de ce pays  fut l’œuvre d’un  jésuite : Adolphe Daens, fondateur du Christene Volkspartij en 1893. Elu député en 1894, il   militait pour les revendications  identitaires flamandes et l’application de  la doctrine sociale catholique  énoncée dans l’encyclique « Rerum Novarum » (1893).  Il est  alors condamné par sa hiérarchie, comme le sera plus tard en France  Marc Sangnier, le grand papa de  Bayrou et Segolène, qui défendait en France des positions voisines. Cependant  aujourd’hui  la doctrine sociale  de l’Eglise gouverne officiellement l’Union européenne  et un film récent (« Daens »)  tient lieu d’hagiographie  du jésuite à demi-défroqué, ami des ouvriers, des  enfants ( mais les ouvriers ne sont-ils pas de grands enfants ?) , des femmes et des pauvres. Pour notre part, nous trouvons fort logique que l’extrême-droite  flamande  du Vlaams Belang célèbre chaque année  l’inventeur et le promoteur de la formule  « Alles voor Vlaanderen, Vlaanderen  voor Kristus ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article