Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

A Athênes, il n'y a pas d'école maternelle ; dans les beaux quartiers, il y a de beaux jardins d'éveil à la place. Ailleurs, il y a parfois  des yayades (pluriel de yaya, voyons ! Des mamies, quoi). En France... voici ce qui se prépare. Un correspondant m'a fait parvenir ceci  (extrait) :

"
Les enfants de 2 ans, ne seront plus accueillis en maternelle, on sait que ce n’est pas un problème de « couches » pour évoquer le mensonge darcosien, car les petits ne sont admis en maternelle que lorsqu’ils sont « propres ». L’objectif réel correspond aux engagements personnels du ministre en matière…religieuse.
 A la rentrée, comme par hasard et grâce à  une orchestration partisane de cette « réforme »,  s’ouvrent dans les écoles catholiques de France des jardins d’éveil appelés provisoirement classes relais  pour les 2 ans. Ils seront financés par les Caisses d’Allocations Familiales, par les familles (on annonce 10 euros par mois), par les Mairies nombreuses qui maintiennent le financement facultatif des Agents spécialisés des écoles maternelles du privé. Les écoles publiques n’ouvriront pas ces classes à la rentrée. Il y a là une discrimination visant à contraindre les parents à inscrite leurs enfants dans les écoles confessionnelles actuellement en perte de vitesse. Une nasse de rabattage.

Les écoles privées font déjà de la publicité pour ces classes  pré scolaires mettant en avant  des moments  d’éducation élargis pour profiter du contact avec les enseignants des  classes maternelles, dans le cadre du projet d’établissement. Pas une nouveauté : c’est ce qui existe aujourd’hui dans le public et le privé. L’idée est que les enfants restent ensuite dans l’école confessionnelle, ce qui permettra de supprimer dans la foulée des classes maternelles dans le public... "

Moralité : si  les grands-mères veulent  sortir peinardes, elles ont intérêt  à se battre contre Darcos et les calotins.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article