Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU



Sur le site de l'Académie de Paris , trois Inspecteurs Pédagogiques d'Histoire et Géographie recherchaient  il y a quelques semaines  cinq classes  pour aller voir à France Television  un telefilm don l'argument était  le suivant :

PARIS - 21 JUIN 1791 - 00H30
LOUIS XVI S’ENFUIT POUR ECHAPPER À LA REVOLUTION.
Pour sauver ses enfants de la terreur, et sa femme Marie-Antoinette de la vindicte populaire, le roi Louis XVI, déguisé en bon bourgeois, s’enfuit incognito du palais des Tuileries où il est prisonnier. Mais rien ne va se passer comme prévu.
L’échec de sa fuite se soldera un an plus tard par la décapitation du roi et de la reine de France;

Ah  tout y est   "sa femme Marie-Antoinette", ça fait  trop "Closer"  !  "La vindicte populaire" : vous avez remarqué que  la vindicte est toujours populaire ?  Bon, on  a voulu  lyncher  l'épouse du roi-bourgeois, c'est sûr ! Déjà  qu'ils le retenaient prisonnier.  Le gendarme Merda,  autre figure de la vilénie populaire, n'est pas cité ici, mais la conclusion  est sans appel  : les salopards  ont fini par avoir la peau de ce brave homme et de sa famille.

Que la terreur ait ici deux ans d'avance n'a pas davantage  choqué nos trois inspecteurs,  d'ailleurs, disent-ils , c'était une petite terreur avec un t minuscule qu'aucun collégien  ni aucun de ses professeurs ne saurait confondre avec la grande !

Bref,  le site du CERMTRI met en ligne une  pétition indignée, massivement signée par  des centaines d'enseignants, dont   des grands noms de l' Histoire de la Révolution Française, les inspecteurs  répondent par une lettre   ahurissante d'autojustification  et d'agressivité  qui se termine ainsi :

"Faut-il à ce point rechercher des raisons d'exister, faut-il avoir tant de rancunes et de frustations rentrées, faut-il avoir le goût des querelles rances pour susciter à partir de rien une agitation vide de sens ? Seul l'inérêt pour la falsification, la manipulation et l'intimidation semble constituer le moteur pathétique de votre lettre, diffusée à l'envi afin que son funeste objectif soit davantage assuré"

Un peu trouillard, peut-être, mais  "querelles rances" est là pour  indiquer qu'il ne peut s'agir d'IPR,mais bien plutôt de concombres masqués.

Nous sommes rassurés

L'ensemble du matériel relatif à cette affaire  est disponible sur le site de l'Institut d'Histoire de la Révolution Française.

http://ihrf.univ-paris1.fr/



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article