Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

A Andrezé  l'action engagée depuis 1982(!) pour l'ouverture,  puis la pérennité de l'école publique,  n'a toujours pas  permis d'asseoir définitivement l'école laïque. Il nous revient que malgré les inscriptions annoncées, Mme l'Inspectrice d'Académie du Maine-et-Loire prétend différer d'un an l'ouverture des postes nécessaires.  Si l'on compare cette situation  à celle de Chavagnes-les-Eaux où la communauté dirigée par la maire fait pression  directement sur les familles pour que le statu quo ante soit maintenu, on est tenté de conclure qu'en période  de réduction des déficits publics... c'est l'école publique qui doit disparaître.

La pétition initiée par la  Fédération départementale de la Libre Pensée pour que les postes  d'instituteurs  publics soient immédiatement ouverts à Chavagnes-les-Eaux a été expédiée à de très nombreuses écoles et il ne faut pas hésiter à la faire signer  et surtout à la renvoyer à l'adresse indiquée. J'ai pris la responsabilité de la mettre  aussi  en téléchargement sur ce blog.

En éditant cette pétition, la Libre Pensée ne se prend pas pour le centre de l'action laïque, elle indique  qu'avec  des moyens limités on peut  s'appuyer sur la volonté de nos concitoyens, elle indique par là-même  ce qu'il en serait si les grandes organisations laïques agissaient de la sorte  au lieu de subordonner leur action à des considérations politiques.

On peut dire aujourd'hui  que la conférence de presse du CNAL à Chavagnes-les-Eaux en janvier  2010, comme la manifestation autour de "La charmille"  à Andrezé en 1985 ne prouvent qu'une chose : les manifestations spectaculaires ne servent à rien (sinon à exciter les divisions locales), si elles ne sont pas  l'expression d'une volonté politique. En face, nous en avons une : Mme l'Inspectrice d'Académie de  Maine-et-Loire ne représente pas les intérêts de l'Ecole mais ceux d'un gouvernement asservi à la défense d'une politique au service de l'obscurantisme, ce qui la rend sympathique à  la Direction diocésaine de l'enseignement catholique.

Nous essaierons de faire  du traditionnel repas de la Libre Pensée du Vendredi dit saint  ( 2 avril)  un moment de la centralisation   de cette campagne. Libres mangeurs ou non,  nous avons besoin de votre aide.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article