Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

Jeudi soir, à Pau, j’aurai un mot pour Jean Guillou. De l’église Saint Serge à la  cathédrale d’Auch, de Saint Eustache à  Sainte  Marie de Comminges, du chanoine Aubeux à Thierry Escaich, j’aime l’orgue. On ressent dans ses tripes la puissance d’un Cavaillé-Coll et on ne peut que souscrire à ce propos  de l’organiste angevin :

« On peut imaginer aussi de construire un orgue dans l’espace cosmique, par exemple sur un satellite géostationnaire. Ce serait formidable. Ce serait le côté capitaine Némo, car l’orgue, en dehors de son aspect mystique, a aussi toujours eu une connotation un peu diabolique, un peu fantastique ".

Du petit député-maire de Trélazé, à l’ancien ministre de Giscard ou à l’ancien chef de cabinet de Lionel Jospin, on  confond orgues et bénitiers et on considère comme naturel que les orgues garnissent les églises et s'y empoussièrent. Jean Guillou, lui, a refusé la légion d’honneur à cause du sort fait à la musique et continue à vouloir sortir les orgues des églises pour faire profiter les mécréants du souffle et les mystiques du soufre. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article