Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

Les Echos le 9 novembre 2011 :

« A 14h45, l'écart des taux entre l'obligation de référence du Trésor français à 10 ans et le Bund allemand s'est ainsi inscrit à 148 points de base (1,48 point de pourcentage). Cet écart, qui mesure la prime de risque entre ces deux lignes obligataires, était de 45 points de base il y a un an. Le rendement des OAT françaises à 10 ans s'établit à 3,173%, à 16h. »

La dévaluation « potentielle »  du Franc français vis-à-vis du Deutschemark est donc de  87,6% ! La  Lire italienne  est d’ores et déjà considérée comme spéculative ( différentiel de taux +335% ! par rapport à l’Allemagne). A midi, le taux d’intérêt que doit  payer le  Trésor  italien pour son refinancement est  de 7,6 %. Seule ma banque fait mieux avec  14,1%  sur mon découvert, alors  qu’elle me fait par ailleurs cotiser  à plus de 10€ par mois, mais il est vrai que, comme il s’agit  du groupe Natixis (Banques populaires + caisse d’épargne), elle a vraiment besoin de sous. Les résultats publiés ce soir  sont pourtant rassurants : Natixis : 9 mois 2011 : performances solides avec un résultat net part du groupe de 1 260 millions. Rassuré, vraiment ? Ben non : d’abord parce que c’est moi (entre autres) qui paye, ensuite  parce qu’il va falloir  regarder comment c’est obtenu (on verra cela plus tard).D’ailleurs, c’est sûr, on peut avoir confiance dans les chiffres des banques. La preuve ? Elles mêmes publient des chiffres rassurants, mais ne se  prêtent plus d’argent : le marché interbancaire est bloqué !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article