Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

Vingt députés socialistes ont refusé de voter le nouveau traité M.E.S (Mécanisme  Européen de Solidarité) et  se sont prononcés contre. Ils ont ainsi, comme les députés du Front de Gauche, comme Paul Quilès, refusé d’engager  le pays sur la voie  de la mise en tutelle.Le 28 février au Sénat, la majorité socialiste  a la possibilité de mettre en échec Sarkozy et Merkel. La bataille est engagée, le Parti Ouvrier Indépendant y engage toutes ses forces. Papandréou et Venizelos nous montrent  où est l’impasse , où sont la misère et la honte. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Autist Reading 26/02/2012 19:53

Vingt députés du groupe socialiste radical et compagnie ont voté contre, 130 ont refusé de voter pour mais se sont abstenus...

Et Quilès ne fait pas partie des vingt, selon le site de l'AN.

Michel GODICHEAU 28/02/2012 12:16



Merci de ces précisions. J'avais lu la lettre de Quilès trop en diagonale.