Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

link

 

Le documentaire commence  par  une citation  de DSK  qui se présente comme "médecin" de la Grèce.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Louis Patrocle 09/06/2011 10:31


Je n'ai pas tout vu, mais le début est remarquable par toutes les citations de ces ministres qui ont organisés la dette grec.

Un peu plus loin (j'ai passé plusieurs minutes), est décrit, y compris historiquement, le concept de "dette odieuse" qui servit aux Etats Unis de ne pas payer les dettes de Cuba, occupée après la
guerre de 1898 contre l'Espagne.
Cela montre le chemin que les Etats, s'ils ambitionnent d'exister, et les peuples s'il veulent rester souverains, doivent suivre.

--> ANNULATION DE LA DETTE, qui n'est pas la nôtre et prendre l'argent où il est (BANQUES, etc).

Il faudra que je trouve le temps de tout regarder (les sous-titrages sont parfois succins et toujours trop rapides à disparaître !


Michel GODICHEAU 14/06/2011 09:44



Moi je veux bien  utiliser  le concept de dette odieuse , même si je sais que Correa ( comme Chavez d'ailleurs) est piloté sur ce terrain  la par le CADTM , lui-même
émanation  de la doctrine sociale catholique. Dans le détail, la " démocratie participative"   à la  Chavez est un obstacle à la revolution proletarienne . Je ne sais pas où
en est Correa, mais j'ai cru comprendre qu'il avait récemment été contraint à des reculs.