Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

La petite république neuchateloise pourrait figurer un havre dans un chromo libéral : Dans un Château conquis lors d’une révolution  débonnaire, siège un  gouvernement restreint ; il administre une population  de guère plus de 170 000 habitants où le taux de chômage  est de 4 % , la durée  maximale légale du travail  de 45 à 50h, où il n’y a pas de SMIC... La mosquée, dotée d’un minaret, se reflète dans le lac, les paroisses  chrétiennes partagent parfois leurs locaux, les immigrés sont sages (sauf ceux qui viennent de France) , les chauffeurs de taxis sont portugais de la deuxième génération, kosovars de la première ou français de l’avant-première. Les trains rouges ou jaunes  sillonnent les vallées enneigées où l’on va chercher son absinthe vendue dans des bouteilles décorées de dessins anticléricaux. Et pour se repentir on peut aller prendre un thé aux herbes au bistrot des théosophes sans risquer de se faire épingler  au titre de la lutte contre les sectes.  Pourtant, il y a quelque chose qui cloche : le TGV qui relie Berne à Paris est menacé par les problèmes de rentabilité, La Poste  suisse (publique !) ancêtre de bien des services postaux, est une proie  convoitée  dans le cadre des accords avec l’UE, les deux quotidiens appartiennent déjà au groupe  Hersant  et l’Université est mangée à la sauce LMD. C’est dans ce cadre que les socialistes du Château de Neuchatel, des socialistes à la mode FMI , avaient imaginé, avec le parti bourgeois des libéraux-radicaux, un stratagème à faire pâlir d’envie  nos politiques : lier l’augmentation des places en crèche  à de nouveaux cadeaux fiscaux à faire aux patrons (car les multinationales délocalisent, ici aussi...). Le tribunal fédéral a annulé le scrutin déjà commencé : il ne respectait pas la liberté de vote. Impensable en France ! Ah ! C’est vrai, chez nous Barroso  et Trichet suffisent, ils nous laissent même nous amuser, en pleine guerre, avec Guéant et Marine Le Pen .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article