Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

 

La région Limousin avait , comme quelques autres collectivités territoriales, subventionné les "Ostensions limousines", mélange régional de commémorations médiévales et de cérémonies religieuses catholiques, d’ailleurs présidées par un cardinal et coordonnées par les diocèses, en collaboration avec des confréries. Le président de la région Limousin M. Denanot (P.S.) a confirmé hier 29 septembre 2010, qu’il  retirerait l’appel formé contre le jugement  du tribunal administratif qui annulait les subventions, si, du moins, cela s’avérait nécessaire pour faire disparaître la  « Question préalable de constitutionnalité » visant à faire déclarer inconstitutionnelle la loi de 1905 de séparation des Eglises et de l’Etat (art 2.). Attendons que les choses deviennent effectives. Néanmoins, plusieurs leçons peuvent déjà être tirées :

 

La riposte des laïques  (et d’abord dans la région Limousin) a permis (à l’initiative de la Fédération de la Libre Pensée) de démontrer que les tentatives antirépublicaines ne restent pas sans réponse.

L’initiative de la Région (même si l’idée est venue de ses avocats) tend à démontrer que pour pouvoir subventionner le « fait religieux » (comme dit tonton Régis), on doit s’en prendre au fondement de la République qu’est la loi de 1905. C’est déjà ce qu’affirmait le rapport Machelon (UMP).

Au moment où une pression s’exerce  sur le Conseil d’Etat pour qu’il révise sa jurisprudence et permette ce genre de pratique (affaires de l’orgue de Trélazé ou de la Communauté sant’Egidio), la démonstration est faite qu’on ne peut y procéder sans s’attaquer au coeur du bloc constitutionnel qui fonde la République.

 

Last but not least, cela démontre qu’adhérer à la Libre Pensée c’est investir utilement quelques dizaines d’euros dans l’avenir de la République.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

broke 19/11/2010 23:51


Machelon n'est pas "UMP", mais un éminent professeur de droit qui a dirigé les travaux d'une commission indépendante. Il est par ailleurs l'auteur d'une thèse remarquable parue sous le titre "La
République contre les libertés" qui montre entre autres combien la loi de 1905 a été une loi inique et une loi de spoliation (ce n'est que la jurisprudence libérale du Conseil d'Etat qui a empêché
une application franchement liberticide).


Michel GODICHEAU 22/11/2010 08:52



L'UMP ne s'étendrait pas suffisamment à droite pour accueillir M. Machelon ? Vous en dites assez pour le qualifier (je suis en train de lire le bouqun sur les congrégations qu'il a coordonné avec
l'inénarrable Mme Lalouette).