Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

Communiqué du Comité Républicain de la Roche de Mûrs.

(association fondée en 1889)

 

 

Septembre 2011 : le maire d’un village des Alpes finance son instituteur, alors que l’Inspection académique avait fermé son école... Ainsi reproduit-on ce qui se passe au Mali ou au Burkina-Faso   les chefs de village  font appel aux familles ou aux ONG  pour créer les écoles, pendant que les plans d’ajustement structurels  de la Banque mondiale continuent à entraîner ces pays dans la pauvreté.. ;

Le Comité républicain de la Roche-de-Mûrs a invité Michel Eliard, professeur émérite de  sociologie  à l’Université de Toulouse Le Mirail, auteur de nombreux livres sur l’Ecole  et  initiateur  du livre « La revanche du parti noir- la lente destruction de l’école publique » (2011 Editions Abeille et Castor). Le colloque se tiendra

le samedi 24 septembre 2011 de 9h à midi,

 

avec le concours de la ville de Mûrs-Erigné

dans la grande salle du centre Jean Carmet .

 

Le propos général du livre est précisément celui-ci : c’est la Révolution française  qui a créé le mouvement conduisant à ce que  les écoles soient payées par les communes et les instituteurs par le budget de l’Etat. Cette longue histoire est aujourd’hui marquée par des reculs graves qui ont mis l’école laïque  et l’instruction elle-même en crise. Michel Godicheau évoquera  deux figures  de la résistance  à  la généralisation de l’école publique que furent Charles-Emile Freppel, évêque d’Angers et député monarchiste, et  un autre angevin  célèbre : le Comte de Falloux. Jacques Lebreton entretiendra enfin les auditeurs  d’une histoire peu connue, celle de la création révolutionnaire  de l’ Ecole des Arts et Métiers à Beaupréau puis Angers.

 

L’entrée  au colloque est libre et gratuite. Le repas qui suivra est à 25 € : s’inscrire au  02 4145 90 12 ou 06 15 27 29 91

 

A 16h, les participants  et ceux qui voudront bien s’y joindre déposeront une gerbe  au  monument républicain en l’honneur du nouvel an républicain  en ce  3 vendémiaire 220 de la République.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article