Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

F. Hollande est  allé apporter sa caution  à Ennahda en Tunisie  alors que les Frères Musulmans  d'Egypte se faisaient dégager.  On pourrait penser à une "bévue de plus" , mais  ce n'est pas si simple. La diplomatie française montre au Mali  une telle subordination aux intérêts US  que  des militaires s'en sont émus  et l'épisode de l'avion du président Evo Morales, empêché de survoler le territoire français  parce  qu'il était soupçonné (à tort) de donner l'asile politique  à un citoyen  étasunien relève de la même soumission.   Donc on peut imaginer qu'il s'agissait au contraire  d'inciter, sur ordre, l'équipe Marzouki à honorer ses engagements financiers et diplomatiques. Sur le plan diplomatique, le gouvernement tunisien a  déjà donné des gages de bonne volonté  en s'engageant aux côtés des USA dans les projets de déstabilisation de l'Algérie, côté financier, il faudra d'abord  vaincre  la résistance de la centrale syndicale UGTT ; mais Hollande avait amené le MEDEF dans ses bagages. Ce n'est pas l'ANI, mais l'objectif est le même. Cette politique va échouer, mais le prochain dispositif est presque prêt  et le gouvernement Hollande-Ayrault sera vite oublié. Déjà Valls refuse d'aller à Tunis.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article