Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

Une minuscule compagnie a fait revivre quatre jours, avec un soin professionnel et des salles combles,  le texte de Jean Meslier au théâtre de l'Avant-Scène  à Trélazé.
La complainte de Jean Meslier, rapproche  des pièces médiévales et le beau et astucieux  décor  de bois  d'un martyre de Saint Sebastien  qui par ses blessures ferait surgir l'athéïsme plutôt que la divinité. Le texte, respecté ou gentiment interpolé, fait vivre un curé Meslier  qui s'est interrogé, mais qui aujourd'hui, avant de mourir, affirme et veut transmettre ce qu'il a appris :  i"l n'y a point de Dieu" et il n'est qu'un devoir sacré, celui de la révolte, une révolte politique  et sociale, une révolte contre l'Eglise et la Noblesse,  que contiennent aujourd'hui à grand peine les ONG. J'exagère  ! Ni  la Cie ATetc, ni  Meslier n'ont parlé d'ONG. Mais je vous parlerai d'Haïti, une autre fois.

Pour l'instant , si vous avez l'occasion de voir jouer (ou mieux : de faire jouer !) la pièce, ne vous en privez pas : on sort rasséréné du contact avec ce curé athée, humaniste et révolutionnaire.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article