Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

Nikos Photopoulos est le président  du Genop-DEI , le syndicat  de « l’EDF » grecque. Non seulement l’entreprise nationale est menacée  de privatisation et démantèlement, mais le gouvernement soumis à la Troïka  a décidé de faire faire à ses employés le sale boulot : couper l’électricité à ceux qui ne payent pas la nouvelle taxe foncière destinée à  payer la « dette ». En effet cette taxe est prélevée directement sur les factures EDF. C’est le gouvernement Papandreou  qui, avec la BCE, le FMI et l’Union Européenne ont  engendré cette taxe qui s’ajoute aux coupes sur les salaires et les retraites. Le gouvernement Papadimos (PASOK,ND, LA.O.S)  la met en oeuvre. Les agents du DEI doivent à la fois préparer leur propre licenciement, gérer leur baisse de salaire... et couper l’électricité à ceux qui ne peuvent pas payer. Nikos Photopoulos  et la direction de son syndicat , bien qu’historiquement liés à la fraction du PASOK (PASKE)  ont décidé de dire NON ! Ils ont bloqué pendant plusieurs jours le siège de l’entreprise, fait grève , été arrêtés et sont actuellement inculpés.


Abandon des poursuites

contre Nikos Photopoulos et ses amis !


Mais ils ont choisi la voie de  la résistance ouvrière : ainsi  le vendredi 16 décembre 2011, Nikos Photopoulos et ses amis apportaient leur soutien  aux grévistes de  l’entreprise nationale  de  Sidérurgie grecque, EN GREVE DEPUIS 45 JOURS  (dans le silence des média internationaux) en leur disant en substance : les patrons et le gouvernement  veulent  nous diviser profession par profession , mais le moment est venu pour les travailleurs d’écrire l’Histoire ! Vous pouvez lire  le communiqué de l’Entente Internationale des travailleurs et des peuples et envoyer vos soutiens. Vous trouverez ici  le site du Genop-DEI la vidéo de  la visite  de Nikos Photopoulos  aux grévistes de  la "Χαλυβουργία".

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article