Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

Les  principes du Concordat s’appliquèrent en Algérie à partir de 1837, en raison de  la création d’un évêché qui consolidait la conquête coloniale. Pour se concilier une partie des autorités « indigènes », le colonisateur s’engagea cependant à respecter le culte musulman et commença même à l’organiser. Les musulmans  de la nouvelle colonie, conquise avec brutalité à partir de 1830, allaient ainsi « bénéficier » à partir de 1843 du dispositif concordataire. L’Etat français garantissait  l’application du droit musulman aux populations indigènes et finançait le fonctionnement des mosquées. Magnifique ? Pas vraiment ! Les règles non écrites de  la colonisation s’appliquaient aussi : les richesses foncières des  fondations pieuses des habous  de l’islam  qui entretenaient les mosquées  avaient  été confisquées. Enfin le financement  ne concernait  au début que six muftis et six imams ordinaires. Bon, je m’arrête : je vais donner des idées à M.Guéant ou à son successeur .

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article