Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

L'indécent spectacle des JT (je crois que Lenglet, le faire-valoir de Simplet 1° est pire que Sylvestre) a un côté assez réjouissant : quand la mise en avant de la CFDT  pour soutenir la baisse des salaires  voisine avec les odieuses attaques  contre les instits en grève, on peut dire que ces gens-là travaillent à faire l'unité de la classe ouvrière. Autre signe des temps  on fait monter en ligne les blessés du dskisme, les éteigneurs de  réverbères rue du faubourg St Denis, les adorateurs de la francisque n°2202, les plongeurs du solférinisme, les  étudiants de 62 ans, les bébés phoques du leguenisme, les experts en disorthographie, les diplômés en députation, bref  les JC Cambadélis  de tous âges  et qui ne diffèrent guère que par le nombre de congrès de l'UNEF  qu'il leur a fallu  pour arriver là. Ceux qui sont restés en province deviennent Béatse. Et ces gens-là accusent les instits de ne pas vouloir travailler !  Troisième signe positif  "La Croix" sort l'artillerie lourde , utilise un historien usé et un  IGEN   démonétisé pour faire passer ce qui est le fond de la réforme  Peillon et est assez franchement noté par Eric de Labarre, secrétaire général de l'enseignement catholique :

 

 

" Il faut au contraire décentraliser. L’État devrait garder pour missions d’arrêter les programmes et de garantir le niveau des diplômes. Pour le reste, il est essentiel de faire confiance aux équipes et aux établissements, des équipes libres dans des établissements libres, qui passeraient des conventions d’objectifs avec le rectorat et les collectivités territoriales. » (La-croix.com -22/1/13).

 

 

La loi Debré élargie à l'école hier républicaine désormais placée sous le contrôle des notables et financée par le produit du moulin banal, des tailles et des corvées.

 

Manifestation ce mercredi 23 à 14 heures à la Préfecture d'Angers.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article