Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

Dans le foutoir de Wikipedia on trouve parfois des choses justes : ainsi "Maurice Nadeau, insituteur, écrivain, critique littéraire". Je suis optimiste et je crois que les instituteurs remplaceront les "professeurs des écoles". Les Cahiers du Mouvement Ouvrier publient dans leur dernière livraison un petit dossier sur Maurice Nadeau. et, notamment, des extraits autobiographiques de "Grâces leur soient rendues". En 1932, jeune militant communiste de 21 ans, il voyage en Allemagne :

 

"Si, au cours de nos longs cheminements sur les sentiers de la Forêt-Noire, nous pique-niquons, le soir nous accueillent les fameuses auberges de jeunesse, les Deutsches Herberge, avec leur mère hôtesse. Et nous lisons les journaux de bord où tout un chacun exprime ses impressions ou ses doléances. La plupart exaltent Hitler, le national-socialisme, une nouvelle chevalerie héritière des Teutoniques et destinée à bâtir un Reich de mille ans. Je n'ai envie ni de rire ni de me moquer. La contagion a gagné la jeunesse. Aucun jeune du KPD n'est-il passé par là ? Ou bien découragé, est-il resté sans voix ?"

 

Ce malaise renforcé par la présence des SA en uniforme devant les bureaux de vote en 1932  sera le début de sa rupture avec la direction stalinienne du PCF qui l'excluera peu après. L'instituteur est décédé en juin 2013 sans avoir rien renié et a été un des plus grands défricheurs de la littérature des 100 dernières années.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article