Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

Philip K. Dick  aurait sans doute pu imaginer que pour traduire ses nouvelles , on doive les faire pasteuriser par la Fox : c’est fait !  Il me semble avoir déjà rencontré le Dr. Jones, psychiatre homéostatique assez consciencieux et j’ai la preuve que Siemens et Vodafone  surveillent mon conapt, interviennent dans ma vie et me dépouillent de mes poscreds  avec efficacité. Quant à Lord Running Clam, le fongus jaune de Ganymède, c’est pour moi, et depuis très longtemps, un compagnon fidèle, politiquement plus stable que la plupart de mes amis (et ennemis).  Bref, il n’y a qu’un truc qui cloche  : plus personne ne va dans l’espace et Obama vient d’abandonner  les derniers vols habités  ; de cela  Dick serait très surpris. Avait-il lu Jack London ? Faute d’une vision sociale, il semblait quant à lui penser qu’à l’époque des guerres et des révolutions succéderait  une période syncrétique durant laquelle Interplan ou   les Ligues Galactiques  apporteraient une  efficacité à l’expansonnisme interplanétaire. Dick écrivait au moment où  Wassili Léontief  lui-même pouvait laisser penser  qu’une certaine  rationalité  pourrait surgir d’un système économique global  un tantinet contrôlé... Au lieu de cela : nada !  Des troïkas de liquidateurs  balayent tout et finiront par se balayer eux-mêmes : ils ont déjà réinventé « Soleil Vert »  dans les suites du Sofitel. Heureusement, avec ses petits bras, Philip K. Dick m’aide encore à déménager.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article