Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU


"Le Courrier de l’Ouest" de ce matin raconte le tourniquet auquel a été soumise une  salariée précaire de l’Education Nationale pour tenter, au péril de sa vie , de déposer  avant les autres un dossier qui lui aurait permis  de  continuer à gagner  un peu plus de 600 € par mois . Que les responsables de l’Education nationale et de Pôle Emploi qui justifient  ces pratiques reçoivent ici l’expression renouvelée de mon mépris. On a parfois envie de passer de la Carmagnole à la Ravachole... Mais que  ceux qui s’indignent  que les EVS soient traités comme un « stock » regardent les programmes scolaires et même le langage  courant ,  on y parle de capital humain, certains syndicats véhiculent même l’expression. Et qui dit capital dit stock. La barbarie est au programme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hamard 01/12/2010 11:44


mon cher michel,
l'éducation national à plus ou moins mal traitée les petits personnels de l'éduc... méprisante hautaine envers les "grouillots et grouillotes" quelque soit le maitre à bord, bleue ou rose!
et sa va pas s'arranger.
comme l'avait dit une assistante sociale de la maison à un "geux qui réclamait son dû ,
il y a les restos du coeur et autre...merci ma bonne dame!
depuis la LRU à l'université c'est pire!
en attendant ravachole... the show must gon on!
amicalement
patrick


Michel GODICHEAU 03/12/2010 15:35



Mon cher Patrick, je crois qu'il nous faut d'abord combattre l'autonomie des universités, lycées etc. La Carmagnole a un avantage sur la Ravachole, mieux vaut couper des têtes bien choisies qu'en
faire sauter au hasard !