Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

Publié par Michel GODICHEAU

 

Dans  « La revanche du parti noir » Antoine Prost mène 39 à 26 contre François Dubet, en termes d’entrées d’index (sur Adobe en tout cas). Je dis cela parce que les relations d’A. Prost me  reprennent  toujours  : cela se prononce "Prau" et pas Prosst.  J’ai voyagé avec Pascal Praud, qui lit  dans le train  une bonne littérature et a  peut-être moins nui à l’école laïque que son homophone  (je me demande si en le flattant ainsi, il ne pourrait pas me trouver un emploi senior dans la formation des footeux). Bref je ne suis pas sérieux  et vais me faire gronder par mon éditrice (mais elle aurait du se renseigner davantage !) . Moi je trouve que le  score est mérité : au fond François Dubet  n’a  atteint ni le statut d’historien respecté de Prost, par ailleurs  véritable conseiller du pouvoir depuis plus d’une génération ( un passage chez Allègre est-il un bon début ?), ni l’aura d’intellectuel emblématique de Rosanvallon : il est tout juste milieu de terrain récupérateur. Il faut tout de même que je demande son avis là-dessus à Eugène Saccomano.

François Dubet  en pleine entreprise de déconstruction : http://www.editions-retz.com/forum2/2011/videos/005.htm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

Donc toi aussi tu avais constaté son "tirlipotage nasal". Pinocchio avait au moins pour lui l'apparence de l'innocence enfantine.
Mais ce n'était, lui aussi, qu'un marionnette... et ici on sait qui tire les ficelles et en retire le bénéfice.
En quoi ma lucidité serait "étonnante" ?

Bonne journée toulousaine, si mes souvenirs sont exacts.


Répondre
M


J'avais  remarqé son tripotage, mais  n'avais pas fait ton analyse scientifique à son sujet !


Très belle réunion à Toulouse, en effet, 140 convives et des indignados de tous âges, français, espagnols, catalans.



L

J'ai découvert ton billet ce matin du 17 mai à plus de 01H15 ; je n'ai supporté longtemps cet insupportable jacasseur (9'50''). Avant le dodo (d'autant plus mérité et nécessaire après ces pénibles
minutes), mon constat est que ce causeur déteste l'Ecole, l'acquisition des connaissances et ceux qui font le métier de la transmission des savoirs et savoirs faire. Son leitmotiv c'est l'Ecole
républicaine n'est qu'une Eglise, avec son clergé (mes instituteur. Il préfère le modèle communautariste anglais, où l'on vit dans son "bassin" et sous le contrôle des parents et groupes de
pression. C'est un petit jaspineur haineux qui s'écoute parler en se tripotant le bout du nez (il doit vérifier, inquiet, qu'il ne s'allonge pas devant tant de mensonges, de calomnies).

Bonne nuit,
Fraternellement


Répondre
M


N'insulte pas Pinocchio et Geppetto, Louis Patrocle ! Ceci dit, à cette heure-là de la nuit, tu es d'une étonnante lucidité !