Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

J'ai manifesté dimanche contre la ratification par les députés du  TSCG (pacte budgétaire), le débat commence aujourd'hui à l'Assemblée Nationale sur sa ratification : la crise politique ne peut que s'approfondir, c'est sans doute la raison pour laquelle le Parti Communiste Français avait distribué dimanche des milliers d'autocollants réclamant "L'Europe sociale" :à l'heure où les manifestants espagnols  crient "Que la Troïka aille au diable !" , le PCF et le Front de Gauche réclament, en quelque sorte, qu'elle soit plutôt visitée par l'Esprit-Saint, vieille rengaine ! Je n'ai guère le temps de rédiger, mais il m'est apparu intéressant de publier en feuilleton quelques extraits d'une interview de D.Brémaud, secrétaire pour le Maine-et-Loire de la FNEC-FP-FO dans "Le Combat Social F049"  d'Août-septembre 2012  :

 

Le Combat Social FO 49 : Au cours de cette rentrée, télés et radios ont largement fait place à certains responsables syndicaux, notamment de la FSU et du SGEN qui ont eu des discours convergents : cette rentrée serait une rentrée "de transition". On sentirait que "les choses changent dans l'enseignement". Qu'en pense la FNEC-FP-FO ?

 

Didier Brémaud : C'est vrai des syndicats que tu cites, mais aussi de l'administration ; on entend évoquer une  "année de transition". Mais, en attendant demain, les faits, aujourd'hui, disent autre chose. En Maine-et-Loire comme dans le reste du pays, ce sont les suppressions de postes qui encadrent cette rentrée.Dans le primaire, par exemple, 47 postes supprimés. Résultat : des classes chargées dans beaucoup d'écoles, même celles des quartiers difficiles, de nombreux postes de remplaçants en moins, une scolarisation  des enfants de deux-trois ans en chute libre, des aides spécialisées de plus en plus comptées quand elles existent encore...

 

(à suivre...)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article