Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

Un ami m’avait laissé  l’an passé une page de la Charente Libre  de décembre 2010 pour attirer mon attention  sur une secte qui se développait dans les lycées en Charente et spécialement chez les profs : ayant définitivement renoncé à rechercher le vaccin contre la connerie, je n’ avais accordé  à cette  coupure qu’une attention distraite. Et puis hier, en triant mes papiers, j’ai retourné la page et lu ceci :


 Mis à la porte de la maison de retraite, il se suicide. 

 

Roger avait 85 ans. Pensionnaire de la maison de retraite « Les  Résidentiels » à Tonnay-Charente, le vieil homme avait été mis à la porte de l’établissement avec lequel il était en conflit (…) La victime estimait que les prestations de la maison de retraite étaient indignes et il a donc décidé de ne plus payer son  loyer. Après avoir subi une opération chirurgicale, Roger est retourné dans l’établissement. Mais il a découvert que la serrure de son logement avait été changée. Il semble que, prétextant une mesure conservatoire, les responsables de la maison de retraite ont refusé de lui rendre ses vêtements et ses effets personnels. L’octogénaire n’avait plus qu’un pantalon de jogging et une chemise lorsqu’il s’est retrouvé à la rue. C’est dans un foyer de SDF qu’il s’est donné la mort en avalant des médicaments. Il a laissé un mot : « Aujourd’hui, j’ai 85 ans et 9 mois. Je quitte enfin ce monde... »


 Roger , quand j’irai en enfer on ira ensemble écouter des concerts d’Obituary, pour l’instant je t’envoie  via la barque de Charon  un peu de death metal... grec

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article