Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

Revue de discussion entre militants arabes et juifs de Palestine , pour le droit au retour, pour un seul Etat, « Dialogue » est un trimestriel publié en anglais, arabe, hébreux et français. voici un extrait de l’Editorial du N°25 (Février 2010).

« Le gouvernement américain, ébranlé par la résistance du peuple Afghan et le rejet massif de sa politique dans tout le Moyen Orient augmente sa pression sur l’Etat hébreu, au risque d’ébranler la cohésion de son allié, pour qu’il gèle la construction des colonies en Cisjordanie. Voilà la seule perspective proposée par les tenants de l’ordre mondial, seule perspective à même d’unifier les alliés arabes prétendument « modérés » et l’Etat sioniste dans un Grand Moyen Orient. Dans le même temps, les deux principales forces politiques palestiniennes s’entre-déchirent pour savoir qui dirigera l’Autorité Palestinienne, antichambre du futur Etat croupion. Considérer que seul est possible un développement séparé dans le cadre de deux Etats respectifs, ne revient-il pas en définitive à défendre une position raciste, porte ouverte à de nouvelles expulsions et à une aggravation de l’enfermement des territoires ? Le prétendu Etat palestinien ne sera rien d’autre qu’une immense « réserve d’indiens » où le droit au retour des réfugiés sera autant interdit qu’impraticable. La discussion sur les solutions, à commencer par la solution démocratique, trouve ses motifs les plus profonds dans la réalité du terrain. » (Envoyer un chèque de 17€ - 1 an – 4n°s  à l’ordre de « Les amis de Dialogue » -87, rue du Faubourg St Denis – 75010 Paris)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Louis Patrocle 13/05/2010 11:50


Il y a beaucoup à lire et à comprendre sur "la question palestinienne" en général, sur la constitution de l'État d'Israël, sur le sionisme, etc.
Par exemple, concernant le droit au retour (que la constitution israélienne organise pour tous les "juifs") : s'il l'on trouve ce principe acceptable pour des populations parties il y a plusieurs
centaines d'années, comment peut-on refuser ce droit à ceux expulsé à compter du 15 mai 1948 --ce samedi c'est le jour de la "Naqba" (la catastrophe).

La dispersion des tribus juives, mythe récupéré par le mouvement politique sioniste, sert de justification à ce droit exclusif des juifs. Sans remonter au vieux, mais toujours pertinent, livre "La
conception matérialiste de la question juive", l'ouvrage "Comment le peuple juif fut inventé" de Shlomo Sand, historien enseignant à Tel-Aviv, démontre et démonte le processus mythique.

Je recommande aux aficionados de ton blog, évidemment ce livre de Shlomo Sand, mais aussi "L'autre côté d'Israël" de Susan Nathan.
En complément, il y a les écrits de Maxime Rodinson (qui avait présenté la réédition du livre de 1942 d'Abraham Léon cité en premier)ou les livres de Michel Warschawski.
sur les "citoyens arabes" d'Israël, sur l'apartheid évoqués par Susan Nathan, Laurence Louër avait publié, en 2003, "les citoyens arabes d'Israël" avec une préface de Gilles Kepel.

Bonne lecture et forgez votre opinion.

Mon cher Michel, je ne peux formuler qu'un souhait, c'est que les lecteurs de ton blog s'approprient la légitime revendication d'un État laïque et démocratique, avec l'égalité des droits pour tous,
sur tout le territoire historique de la Palestine, regroupant toutes les ethnies ou peuples (arabes, juifs, bédouins, druzes) sans tenir compte des conceptions philosophies et/ou religieuses(islam,
christianisme, judaïsme, agnosticisme ou humanisme athée) : un pays pour "tous ceux désireux de vivre dan la liberté, l'égalité et la fraternité".