Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU


Il faudra revenir  sur le revirement (attendu)  au Sénat  à propos de la loi « bioéthique » . ce matin, dans « La Croix » , l’Eglise  romaine  dessine l’étape suivante et admet  qu’à terme le barrage législatif  ne tiendra pas . Le journal assomptionniste publie une chronique  fort intelligente de Laurent Degos, ancien président de la Haute autorité de santé,  qui indique  qu’il serait sans doute préférable de confier le pilotage  de l’affaire  au Conseil national  consultatif d’éthique « instance proche de la pratique »,  qui  pourrait devenir une Autorité administrative indépendante (là c’est moi qui anticipe, mais si peu). Or ce CNCE  a une caractéristique : les Eglises y sont  subrepticement  mais efficacement représentées : les penseurs libres  qui y siègent l’ont appris à leurs dépens.  Comment convaincre  les décideurs ?  Le dossier « Sciences et Ethique » (damned !)  du même numéro de La Croix suggère une piste : l’Eglise pourrait favoriser  le retour aux « tradimédecines » , qui coûtent beaucoup moins cher  ainsi au Mozambique (pays mis à mal par  le FMI)  « on compte un médecin pour 50 000 habitants et un tradipraticien pour 200 personnes »... D’ailleurs   ces gens-là ont déjà commencé : ce sont eux  qui encouragent les pratiques magico-religieuses pour récolter les fonds nécessaire à la recherche  : courir pour  telle maladie, nager contre  telle autre... Pendant ce temps les affaires sérieuses  se traitent avec Servier  et la recherche de nouvelles molécules est remplacée par le marketing.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article