Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

... qui n'a pas de maison à Béhuard !


Alors s'il y a petite école, il y a grande école aussi ? En tout cas les années qui ont suivi, quel est l’élément déclencheur qui a fait que ce parcours-là a pu se tracer par la suite ?

                        Et bien, c’est sûrement pas l’étape d’après puisque l’étape d’après, ma mère, toujours par peur de ce qui pourrait recommencer, m’a mise dans un établissement catholique tellement corseté que j’ai une amnésie de plusieurs années là-dessus. C’était un établissement catholique extraordinairement strict avec un uniforme. Quelque fois des choses que je préfère ne pas évoquer. Donc, j’ai trouvé la liberté en entrant au Lycée Victor Duruy, en 6ème, dans la voie publique et là, enfin, j’ai respiré.

                        Et alors ça s’est traduit par quoi cet espace de liberté ? de respiration ? Qu’est ce qui vous a fait respirer ?

                        Il y a eu quelque chose que j’ai trouvé formidable qui était un uniforme laïque, un tablier qui était le même pour toutes, qui était un tablier beige clair brodé avec des initiales rouges. Ce simple tablier, uniforme, réglait tous les problèmes communautaires que nous avons sur le dos maintenant. TOUS. Je fais partie des gens qui ayant connu cet uniforme très simple qui empêche les boutons d’argent montrés, tous les problèmes de marque, sont fortement pour le retour de cet égalitarisme-là. Pour moi c’était une liberté. J’ai connu l’uniforme religieux avec la petite jupe plissée, les socquettes, etc. Donc, je peux faire la différence entre l’uniforme d’une école religieuse et puis la blouse laïque.




 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Louis Patrocle 19/07/2010 09:22


Ainsi, le lourd secret de cet apprentissage, c'est ce passé trouble à "l'École sans Dieu"...
Égalité républicaine! Pouah! Quelle horreur, maître Godo ! Aucun particularisme, pas de communautarisme et sans doute des enseignements ? Et vous vous faites le relai de cette abjecte ignominie, de
cette infamie ! Honte à vous !
Pourquoi ne pas clamer directement "Liberté - Égalité -Fraternité" tant que vous y êtes ?