Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

 

Les Editions Agone viennent de publier sous le titre « Retour à l’Ouest » - Chroniques (juin 1936-mai 1940) une large sélection des articles publiés par le militant révolutionnaire Victor Serge, nom littéraire de Victor Lvovich, dans le journal ouvrier belge « La Wallonie ». J’en ferai une note de lecture pour le journal « La Raison » (si vous n’êtes pas  abonné, il est encore temps d’échapper à la damnation éternelle http://fnlp.fr).Pour l’heure, voici l’extrait d’un article intitulé « Stalinisme et libre examen », qui, en dehors du fait  que les jeunes staliniens doivent se faire plus rares à l’Université Libre de Bruxelles, me paraît  garder une réelle actualité par la méthode qu’il suppose. Victor Serge y analyse un article paru  dans la revue Jeudi, publiée par le « Cercle du libre examen » des étudiants de l’ULB en 1939.


Il indique tout d’abord à propos de l’auteur : « Il feint tout d’abord de confondre marxisme et stalinisme. La pensée de Marx, nourrie de liberté scientifique, commande avec une rigueur admirable une constante recherche libre, sans cesse renouvelée et une soumission désintéressée à la vérité (...) il n’est plus possible d’ignorer aujourd’hui que le stalinisme a tué le marxisme (...) en tuant les marxistes à coups de revolver dans la nuque, de la façon la plus littérale (pauvre Boukharine, pauvre Piatakov – et Zinoviev et Kamenev, et Smirnov, et Riazanov et la légion sans nombre qu’ils mènent au supplice !) ; tué le marxisme en couvrant de ses drapeaux tant de crimes en chine, en Espagne, en Pologne, en Allemagne que des républiques en sont mortes ; tué le marxisme soviétique en le prostituant à Hitler... ». Il conclut enfin : « Avant de prendre ainsi, avec une stupéfiante ignorance, la défense du régime le plus totalitaire et le plus inhumain qui soit aujourd’hui ici-bas, l’auteur de ces lignes eût dû, honnêtement, se renseigner quelque peu. Mais il apparaît qu’un aveugle parti pris a tué en lui jusqu’au scrupule, jusqu’au désir de connaître ; et parce que stalinien, il se  révèle ainsi mort au libre examen. »


A quand un groupe « Victor Kibaltchitch » de la Libre Pensée, à Liège  ou à Bruxelles ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article