Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

L’opposition parlementaire s’est donc largement mobilisée  pour s’opposer à la remise  en cause du droit de grève dans l’enseignement ( ptui !) (crachat – par terre, faute de mieux),  l’UMP a pu en rigolant  en rajouter une louche . Ces abrutis vont opposer les vacances !  En réalité, Jules Moch était un joyeux progressiste  vis à vis des amis  de Julien  Dray et de Madame Buffet. D’autant que leurs amis syndicalistes  (FSU, CFDT, CGT, UNSA, SUD) ayant ensemble engagé un processus   de convergence avec le gouvernement sur les questions en suspens ( utilisation des heures  supprimées le samedi, réforme des lycées), ils ne peuvent qu’être touchés par le fait  que, chaque fois qu’une menace de grève  pointera, on devra obligatoirement faire appel à eux au préalable. Ce genre de truc a marché  de temps en temps,  ainsi en  Argentine où  le service minimum existe , 50 directeurs  d’école de  la province  de Neuquen  ont été licenciés pour cette raison en 2005 et ont porté l’affaire devant  l’Organisation Internationale  du Travail  (source : rapport de l’OMC : c’est dire !)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article