Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

L’élément marquant du congrès de la  Fédération Nationale de la Libre Pensée, qui s’est tenu à  Artigues près Bordeaux en ce  début juillet,  a sans doute été la rencontre internationale des  jeunes libres penseurs. Dix-sept jeunes y ont participé (français, allemands, polonais, russe) ; d’autres jeunes (argentins, algériens) qui étaient inscrits, n’ont pu, pour des raisons de dernière minute  se rendre en France. Le  projet d’appel élaboré à Cracovie a été précisé et amendé et sera disponible prochainement sur le site  du Comité international de liaison des athées et libres penseurs : http://www.cilalp.org/. Pour le reste, absorbé par des tâches techniques, je n’ai pas tout suivi, mais il me semble que la FNLP  cherche, à travers ses groupes et fédérations, à mobiliser l’expérience acquise pour faire face aux orages qui grondent déjà. Ceux qui lisent ce blog devrait bien adhérer au lieu de se demander si mon expression est sibylline  ou amphigourique. Cela permettrait d’approfondir un point qui n’a pas été assez traité : les tunnels  qui mènent de  Fillon à Chérèque  et de Chérèque à Thibault ont été creusés par l’action catholique : où faut-il placer la taupicide ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Louis Patrocle 14/07/2010 11:31


oui, c'est un Congrès qui laisse entrevoir des perspectives suite au rassemblement international de jeunes libres penseurs.
Un Congrès suivi parfois de trop loin, à cause d'autres tâches (Commission du congrès, résolution,etc), c'est dommage (pour moi).
J'ai ressenti une volonté réelle de certaines de nos structures pour les chantiers que nous avons en cours (en plus d'Oslo 2011); la suite nous confirmera ou infirmera ce sentiment.
Concernant ta --pertinente-- remarque sur les galeries souterraines entre représentants de la Réaction, des phalanges au service de l'Église Catholique Apostolique et Romaine --ECAR-- (là c'est un
pléonasme : ECAR c'est la réaction cléricale et antidémocratique faite institution)et les bureaucrates curaillo-staliniens, voici ce que je pense de cet état de fait.
Effectivement, ces passages ressemblent au "travail de sape" au pied des murailles, que constituent les acquis politiques et sociaux (la Souveraineté du peuple, de la Nation, la République une et
indivisible, la laïcité institutionnelle ainsi que la Sécurité Sociale de 1945, le code du Travail, les conventions collectives...).
Nous réduiront-ils à un purgatoire terrestre ou réussirons-nous à trouver la clé --non pas du paradis-- mais du dé-blocage des barrières organisées par les traîtres, les vendus et les "gaupes" au
service du maintien de l'exploitation sociale.
Laisse donc la petite taupe de frère Jacques ; ce n'est donc pas du taupicide, mais du "gaupicide" qu'il nous faut trouver.
Et je n'en connais qu'un : "Unité des travailleurs et de leurs organisations sur la base de leurs revendications".

A bas la calotte, le fez, le turban, la kippa, etc, et vive la sociale !


Michel GODICHEAU 17/07/2010 14:44



Au congrès peut s'exprimer la force du fédéralisme qui me semble une façon efficace de centraliser une force en tenant compte de la diversité des origines et des opinions. Du coup, il peut
apparaître  des décalages, que pour ma part j'apprécie positivement, entre les responsbles mandatés  au plan national, et l'expression des délégués des fédérations. Au delà des plaies
superficielles, c'est pour les uns et les autres un excellent exercice, dès lors  du moins qu'il ne s'agit ni de prendre le pouvoir, ni de faire la guerre. Autant de délégués, autant
d'appréciations et c'est bien ainsi.