Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel GODICHEAU

 

 

 

Mon cher Guillaume,

 

Bien des TGV ont roulé sous les ouvrages d'art depuis mon dernier courrier ! Non pas que ton absence de réponse me fasse douter de ton affection, je sais qu'elle est solide. Mais je comprends : toi et moi vieillissons, nos réflexes ne sont plus les mêmes et puis moi-même suis un peu ingrat : je suis comme un certain nombre de tes clients, je prends davantage l'avion ou bien j'annule des voyages comme 3% de tes clients TGV. Tu l'avais prévu en 2011 : « "Nous allons vers une impasse financière. Notre système RFF-SNCF n'a pas d'avenir" disais-tu alors au Figaro (pas en 1997) - (Je te prie d'excuser une incidente liée à la précédente : avais tu voté pour le nom de ta promotion à l'ENA ? Non c'était juste comme çà...) . Bref refusionnons RFF et SNCF, comme en Allemagne ! Résistons aux diktats de la Troïka ! Enfin non, tu n'as pas dit ça, comme tu n'as pas parlé de Voies Navigables de France , ni de France Telecom (ne trouves-tu pas déloyal que La Poste vende des abonnements téléphoniques concurrents de ceux de France Telecom avec le réseau-ou ce qu'il en reste- payé par les contribuables ? En ton for intérieur ? Allez, ce n'est tout de même pas un hasard si ta promotion s'appelait Louise Michel ? ).

 

Bref, mon cher Guillaume, une fois de plus je suis mécontent et c'est aussi pour une histoire de filiale et de marketing. La société Lyria se présente comme :

 

Lyria SAS, société de droit français, est une filiale de la Société Nationale des Chemins de Fer Français (SNCF) à 74% et des Chemins de Fer Fédéraux Suisses (CFF) à 26%. Lyria est chargée d’optimiser l’exploitation tant en termes de gestion commerciale que de production et de contrôle de la qualité des services à bord des liaisons TGV Lyria entre Paris et la Suisse.

 

Très bien ! Le plan 2012 a sonné le glas de la ligne historique Paris-Berne par Pontarlier contrairement aux engagements : c'est moins bien ! Sais-tu, nonobstant le nom de ta promotion à l'ENA, que le maire de Pontarlier, dont j'ai signé la pétition, se bat encore pour un truc complètement désuet, le service public ? Et puis qu'est-ce que 30000 signatures face à des projets européens, face au TGV de Zürich qui affiche ses 320 km/h devant nos yeux ébahis et notre carte bancaire défraîchie ? Pas étonnant que voulant utiliser quelques-uns des dizaines de milliers de points accumulés sur ton programme de fidélité, je me sois vu réclamer 30 € de supplément si je voulais voyager gratuitement (!)sur cette ligne . Bref, aller chez Roger Federer, c'est quand même autre chose que faire un arrêt à Frasne dont personne ne sait où ça se trouve ! C'est justement à propos de Frasne que j'ai eu un petit accrochage avec un de tes agents d'accompagnement. J'étais parti le matin d'Angers à 7h08 pour travailler à 10h près du Panthéon et contrairement à la semaine précédente le train n'avait que 28mn de retard (dixit l'annonce, en fait c'était plus près de 33, mais 33 ça fait docteur) et j'étais juste un peu énervé (le lever à 5h30, pas de bar dans le TGV...). Bref je travaille jusqu'à 15h (pas le temps de déjeuner avec tout ça) et je prends le Lyria Gare de Lyon : direction Frasne puis le Regio, bref le Jura, la poésie, la Cancoillotte et enfin la Suisse, la rigueur, Calvin et les züri geschnetzetle...

Aux environs de Dole mon programme SMS Grand Voyageur Le Club (une merveille!)  m'annonce un retard de 15, puis après un arrêt prolongé de 75mn et le contrôleur nous dit que le mécanicien répare la machine (je l'imagine, le pauvre homme, dans le noir et tout ça) . On nous dit que les voyageurs pour les régions déshéritées de Suisse sont invités à ne pas descendre à Frasne et à continuer sur Lausanne ou on s'occupera d'eux. Mon voisin un jeune scientifique universitaire se rend près de Pontarlier qu'il ne connait pas, pour un motif professionnel et la ville n'est pas citée par le responsable qualité. Renseignement pris, rien n'est prévu. J'indique à ce jeune homme que, te connaissant, il ne faut pas s'inquiéter outre mesure et que, comme ils sont trois ou quatre dans le même cas, on leur affrétera un taxi. C'est ce que j'ai répété à l'agent d'accompagnement ce qui m'a valu d'être sévèrement remis à ma place : un autre train que nous bloquions arriverait 40mn plus tard et l'emmènerait à Pontarlier peut-être trop tard pour qu'il puisse faire attendre ses hôtes à la gare, mais bon... Finalement tout s'est arrangé : la panne a duré 92mn et dès lors le train qui nous suivait était tout proche, alors... J'espère que ce jeune homme a pu faire sa communication. Quant à moi j'ai été convoqué au bar (non, on ne nous a rien servi, pas même d'eau) par la contrôleuse Suisse qui m'a mis une mention pour m'autoriser à prendre à Lausanne, qui n'était pas ma destination prévue, un autre train (puis un autre), sinon j'aurais pu écoper d'une amende de 100 CHF. Mais là-bas c'est encore un peu la Prusse, en France le protocole qualité prévoit « je me tiendrai à votre disposition sur le quai pour faciliter la suite de votre voyage », ce qui est tout de même autre chose.

 

Porte toi bien ! Fais attention à ta santé et j'espère que ma lettre te trouvera de même, comme disait ma copine Ernestine dont je vends toujours les livres.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article